Ouvrages de l'auteur Alwin Nikolais

D’ascendance russe et allemande, Alwin Nikolais (1910-93) est initié par sa mère à la musique et à la peinture, puis gagne sa vie en improvisant pour le cinéma muet et en dirigeant un théâtre de marionnettes. En 1933, il est marqué par un récital de la danseuse Mary Wigman, alors en tournée aux U.S.A. Grâce à une élève de celle-ci qui l’initie à la danse, il se rend aux prestigieux stages de Bennington où il rencontre les grands noms de la modern dance de l’époque. C’est l’enseignement d’Hanya Holm, assistante de Wigman installée à New York, qui retiendra son attention. Devenu professionnel en 1939, Nikolais est mobilisé en 1942 et participe au débarquement de Normandie, puis à la libération de l’Europe. Marqué par la guerre, il s’installe à New York, devient l’assistant de Holm et prend en 1948 la direction d’un petit théâtre où le rejoint Murray Louis, danseur virtuose, qui devient son collaborateur artistique et compagnon pour la vie. Il créera là des pièces pour le jeune public et ses premiers succès (Noumenon, Web, Kaleidoscope, Totem, Imago). Élaborant un théâtre de l’abstraction où mouvement, son, lumière et couleur sont complémentaires, Nikolais, atteint une renommée internationale à partir de 1968 tout en s’intéressant à la télévision et au cinéma expérimental. Il s’appuie sur des innovations technologiques pour étonner avec des oeuvres empreintes d’illusion dans lesquelles le danseur incarne le motion, notion centrale de son enseignement réputé. De 1978 à 1981, il fut le premier directeur du Centre national de danse contemporaine d’Angers et reçut en 1987 du président Reagan les Kennedy Honors.

Showing 1 - 1 of 1 item