Nouveau Tarif de pré-commande!
Les Extraordinaires Frères Limbourg, suivi de Jonasz

Les Extraordinaires Frères Limbourg, suivi de Jonasz

LEFL

New product

Beniamin M. Bukowski crée, avec Les Extraordinaires Frères Limbourg, une passerelle entre les époques — du Moyen Âge des trois enlumineurs à notre contemporanéité saturée de représentations. 

Jonasz, c’est une usurpation de la biographie. C’est une histoire tissée par quatre chats noirs au sujet du peintre Jonasz Stern, leur propriétaire.

11,90 € TTC

-30%

17,00 € TTC

Titre Les Extraordinaires Frères Limbourg / Jonasz
Auteur Beniamin M. Bukowski
Traduit du polonais par Agnieszka Zgieb
Collection Écritures de spectacles
Genre Texte dramatique
Domaine Théâtre
Date de parution 23 août 2018
Pages 136
Format 15 x 21 cm
Poids 205
ISBN 978-2-37769-044-2

Peintres et enlumineurs néerlandais de la fin du Moyen Âge, les frères Limbourg sont notamment devenus célèbres grâce aux Très Riches Heures du duc de Berry, œuvre qu’ils laissèrent inachevée à leur mort, en 1416. Beniamin M. Bukowski crée, avec Les Extraordinaires Frères Limbourg, une passerelle entre les époques — du Moyen Âge des trois enlumineurs à notre contemporanéité saturée de représentations. Les trois frères deviennent chez lui les ancêtres de la culture de l’image contemporaine dont la consommation est soumise à une critique cinglante. La grande originalité de la pièce est la possibilité d’interrompre définitivement le spectacle par la mort : une roue de 365 cases est lancée à la fin de chaque scène, l’une d’entre elles étant celle de « la mort noire », dont la sortie marquerait la fin du spectacle, sans explication supplémentaire. La biographie historique n’est qu’un prétexte pour déployer, dans une poésie sobre et qui fait la part belle à l’humour comme aux questions les plus métaphysiques, une interrogation contemporaine sur la primauté de l’image.

Jonasz, c’est une usurpation de la biographie. C’est une histoire tissée par quatre chats noirs au sujet du peintre Jonasz Stern, leur propriétaire. Un Juif polonais qui a survécu à la Shoah. Un communiste persécuté pour ses convictions politiques. Un artiste qui a cherché sa voie tout au long de sa vie. Pendant la guerre, Stern a échappé à sa propre exécution lors de la liquidation du ghetto de Lwów par les nazis. Il a avoué plus tard : « J’ai survécu par miracle, c’est vrai, mais je n’ai pas réussi à me sauver. » Son histoire repose sur des paradoxes. La pièce ne cherche pas à évoquer la biographie, à retracer la vie d’un artiste injustement oublié — pas seulement en tout cas. C’est surtout un traité poétique sur la mort, sur un étonnant entrelacement de la biographie individuelle, de l’héritage artistique et des processus historiques. Elle devient une histoire universelle : un témoignage de la volonté humaine face au mal totalitaire.

Ouvrages connexes