Scènes en partage

-

Quand les scènes présentent des dispositifs ouverts, elles ne cherchent pas à transmettre un sens de façon autoritaire ni même simplement à « activer » le public. Elles performent un être-ensemble. Les études rassemblées dans cet ouvrage tentent de sonder les vecteurs de sens, les terrains du partage sensible, les rapports intersubjectifs.

1 2 3 4 5 6

26,00 € TTC

Titre Scènes en partage
Sous titre L’être ensemble dans les arts performatifs
Auteur Ouvrage dirigé par Éliane Beaufils et Alix de Morant
Collection Essais
Date de parution 6 décembre 2018
Pages 368
Format 15 x 21 cm
ISBN 978-2-37769-014-5

Depuis la fin du XXe siècle, les arts de la scène ont multiplié les expériences de partage que ce soit par la participation, l’immersion, l’interaction, ou des spectacles aux messages troubles qui se dérobent à une narration linéaire et close, à la figuration et à l’identité. Induisant des mouvements de sens en commun, quoique non communs, ces spectacles contemporains rejoignent à maints égards l’aspiration du philosophe Jean-Luc Nancy à promouvoir « l’être-ensemble ». Ce concept-clé de Nancy renvoie à la nécessité de repenser le commun. Cherchant à éviter des pensées déterminatrices de la communauté, il conçoit l’être-ensemble comme une dynamique sans achèvement, un mouvement de sens qui se nourrit de tous les échanges. Ce mouvement est d’abord partage, et lieu de la question.

Quand les scènes présentent des dispositifs ouverts, elles ne cherchent pas à transmettre un sens de façon autoritaire ni même simplement à « activer » le public. Elles deviennent ainsi le lieu d’une mise en jeu de soi, de questions, de gestes. Elles performent un être-ensemble. La nature de ces échanges varie néanmoins d’un spectacle à l’autre : elle n’est plus simplement sémiologique, performative ou participative, mais complexe. Les études rassemblées dans cet ouvrage tentent de sonder les vecteurs de sens, les terrains du partage sensible, les rapports intersubjectifs. Elles analysent la dimension réflexive et autoréflexive de ces relations qui stimule le partage... autant qu’elle l’empêche d’aboutir.